Section Sportive Scolaire Football du Lycée les Bruyères : site officiel du club de foot de SOTTEVILLE LES ROUEN - footeo

J-21 avant le début du Top 16 2017...

9 janvier 2017 - 14:33

A 21 jours du départ pour Auxerre, retour avec Benoit GUILLON, capitaine de l'équipe de la Section qui a participé au premier Top 16, en 2015.

 

 

 

Bonjour Benoit peux-tu te présenter ?

 

Je suis Benoit Guillon. J’ai 19 ans, je suis né le 27 Février 1997 à Neuilly-sur-Seine.

Arrivé à la section en 2012, j’ai eu du mal à m’imposer mais j’ai travaillé quotidiennement.

Je venais du Collège Pablo Picasso à Gisors, et je jouais au club de Gisors en U17 DH.

On s’est pris des tôles contre les clubs de Rouen ou Quevilly et même Le Havre, mais ça m’a appris à rester fort et ça nous a forgés.

 

 

Le Top 16… ça te rappelle quoi ?

 

La première qualification de la section au Jean Leroy bien sûr…

Le Top 16 des Sections en France. En passant ce tour on a accédé à une nouvelle échelle. Nous n’étions plus considérés comme une « petite »  section, on faisait parti des 16 meilleures sections de France, ça fait toujours plaisir, encore plus en temps que capitaine.

Aller encore plus loin que les années précédentes c’était notre motivation, on voulait prouver. Alors, lorsqu’on a franchi ce tour on était ravi, du moins j’étais super fier de l’équipe qui s’est battue jusqu’au bout, malgré les difficultés.

Ce qui m’étonnait, dans le bon sens, dans cette équipe c’était à quel point les premiers et deuxièmes années étaient impliqués : on formait un « bloc équipe », on était tous sur le même pied d’égalité.

 

 

Quel avait été votre parcours lors de ce Jean Leroy 2015 ?

 

Pour le premier tour de ce Jean Leroy, on est parti chargé à bloc pour Auxerre, où on a rencontré les équipes de Reims, Blois et Auxerre.

La destination nous réjouissait ; fouler la pelouse, synthétique certes mais pelouse quand même, du terrain d’entraînement de l’AJA était un privilège.

Le stade se trouvait devant l’Abbé Deschamps de quoi donner des ailes à certains.

Pour le premier match nous avions affronté Reims : c’était le match de mise en route, plein d’adrénaline, on voulait marquer le coup. On se projetait assez vite vers l’avant, avec un Sergio GONCALVES en jambe. On marque 2 buts dont 1 sur pénalty. On a bien tenu en défense avec un Jacko en forme !

Le deuxième match se jouait contre Blois : un match qui paraissait plus simple, mais qu’on maîtrisait moins bien que le premier. Ils se sont procuré de belles occasions, mais on avait un Mathys HEBERT dans les buts qui ne faiblissait pas. Puis au fur et à mesure des occasions en notre faveur, sur une reprise de volée, Alexis MENDY délivre l’équipe. Victoire 1-0 !

Pour ce troisième match, nous allions rencontrer l’équipe « locale » qui avait tout comme nous, deux victoires à son actif : la section d’Auxerre, qui était la plus robuste et il faut le dire, la plus difficile à jouer. Nous avons offert une prestation assez moyenne qui m’a fait beaucoup réfléchir. Nous courions après la balle, nous restions solide en défense, avec un Robyn DELAMARE à la parade. Nous avions l’occasion de mener au score : Donovan VILAIN perce la défense côté droit, me la remet en retrait, mais je la frappe « trop » fort, juste au dessus de la barre. À ce moment, je me suis remis en question et je doutais sur nos capacités à gagner ce match… Cependant il ne fallait rien lâcher : alors même si nous avons concédé un but sur coup franc, frappé pour une déviation de la tête, puis un second sur un contre adverse, nous restions en place. Alors que nous étions dans la difficulté, Sergio a réussi à récupérer le ballon sur une interception dans leur camp, et s’en est allé dribbler la défense adverse pour marquer. Ca n’a pas empêché la défaite, mais nous avions l’espoir de passer ce tour en temps que Meilleur Deuxième. Dans la défaite nous baissions tous la tête, du fait d’avoir subi ce match et de ne pas avoir été suffisamment actifs.

À notre grande surprise nous avons fini par nous qualifier, c’est alors plein de joie mais revanchard que nous nous sommes déplacés à Meaux pour affronter Boulogne-sur-Mer (qui terminera Champion Jean Leroy 2015), Lens et Meaux.

Lors de ce second tour, dès le premier match nous avons perdu face à Boulogne : malgré notre ouverture du score dès la quinzième minute sur un but de Bruce PORET (reprise de volée après à un centre de ma part et une remise en retrait de Donovan). Je ne connais plus exactement le score mais il me semble qu’on a perdu 1-3 : on a lâché après avoir manqué la balle de 2-0 en notre faveur dès la reprise de la seconde période, et on a surtout manqué de maturité dans notre gestion émotionnelle.

Le second round donne match nul face à Meaux (0-0) : pas grand chose à dire, si ce n’est qu’on avait les occasions mais sans succès. Adversaire coriace qui tenait bon et nous mettait en difficultés sur contres. On s’est finalement imposé aux pénaltys avec 3 arrêts décisifs de Mathys !

À ce moment on savait que c’était fini car il fallait être le premier du groupe, alors la motivation se perdait lors du troisième match où nous avons concédé le nul face à Lens (2-2), pour un match largement à notre porté. Nous nous sommes imposés aux pénaltys avec Robyn dans les buts qui nous donne la victoire.

Ainsi la section fini son parcours 2015, avec fierté pour avoir été plus loin que les éditions passées, mais avec le regret de ne pas s’être donnée les moyens d’y arriver.

 

 

Tu as connu d’autres participations au Jean Leroy. Qu’est ce qui avait fait la différence avec l’édition 2015 ?

 

J’ai participé à 3 Jean Leroy (2013 à Laval, 2014 à Meaux et 2015) et ce qui différencie ces éditions, c’est beaucoup de choses : préparation, sérieux du groupe, investissement quotidien,…

Je pense que ce qui a manqué durant les éditions 2013 et 2014 c’est la motivation du groupe, l’envie et surtout la qualité technique : nous étions en dessous par rapport aux autres équipes.

En 2015, nous sommes partis plus conquérants et avec la rage de vaincre. Nous étions vraiment tous soudés, on formait un bloc, comme je l’ai dit précédemment. Ce qui fait la différence c’est que personne ne prenait le dessus, on jouait en profitant des qualités de chacun et c’est ce qui nous a permis d’aller aussi loin. L’individualisme des éditions 2013 et 2014 était peut être plus probant. Après ce qui nous a aussi manqué pour atteindre ce deuxième tour c’est la qualité et l’exigence dans le jeu. Le groupe on l’avait, il fallait encore plus travailler sur soi pour espérer décrocher une meilleure place.

 

 

Que pourrais-tu conseiller à la génération actuelle pour faire mieux que 2015 ?

 

De travailler, de travailler et de travailler…

C’est comme pour les pros : pour jouer à un bon niveau, il faut travailler sur soi-même, se remettre en question et chercher à donner le meilleur pour l’équipe, trouver ses propres qualités pour en faire des atouts au sein du groupe. Se soutenir et rester lucide dans les moments difficiles.

La qualité du jeu est aussi importante que la qualité de l’ambiance de l’équipe ; il faut absolument nouer les deux, pour en faire un mélange parfait. Après le but c’est de tout donner et de ne rien regretter : tenter des choses, pas de crispation !

Et le plus important, c’est de s’amuser avec ses potes sur le terrain : t’es là pour prendre plaisir, avec l’objectif en tête d’atteindre le meilleur niveau possible.

 

 

Que t’as apporté la Section sur ces 3 années ?

 

La section m’a clairement fait grandir.

J’ai mûri, j’ai su devenir autonome, ne serait-ce que par le fait d’être à l’internat, mais aussi de m’entraîner chaque jour : je suis plus indépendant et davantage responsable.

Quand tu fais partis des terminales, t’as la Responsabilité du groupe, donc avec Robyn où nous étions ensemble depuis la seconde, on est devenu des « bonhommes ».

Niveau foot, la section m’a vraiment fait progresser, j’entendais certains qui disaient que ça ne faisait pas progresser ; moi ça m’a fait grandir dans mon jeu, je me suis libéré et j’ai davantage de qualités dans mon jeu à présent. Niveau scolaire, j’ai décroché mon Bac Scientifique : avec Robyn, on a quitté le lycée avec pleins de souvenirs inoubliables et avec une seconde famille…

 

 

Que deviens-tu actuellement ?

 

En sortant du lycée, je suis parti en prépa Kiné. J’ai échoué au concours de fin d’année, j’ai alors décidé de m’orienter dans une voie différente : l’ostéopathie, où je suis en première année en école à Cergy.

Je suis toujours au club de Gisors, j’évolue avec l’équipe Senior A qui joue en DHR : je reste au service du club en apportant mon soutien dès que le temps me le permet aux U17 et U19.

J’espère continuer de progresser un maximum au niveau footballistique et de jouer le plus haut possible ; car tout comme véritable footballeur impliqué, on garde cette idée dans un coin de notre tête.

Après, professionnellement, j’espère devenir ostéopathe et me spécialiser dans la préparation physique pour être toujours au plus près des terrains.

 

 

Merci et bonne continuation… on compte sur ton soutien !

 

Merci à vous et bon courage pour ce second tour !

À fond derrière la section : bon courage aux nouveaux « papas » de la Section, mon petit Simon CARPENTIER, Clément JACK, Mathys HEBERT et Alexis MENDY avec qui j’ai partagé de bons moments notamment ce TOP 16 de 2015… Bon courage pour le Bac aussi, c’est important !!!

Benoit GUILLON

(propos du 9/1/17)

 

Commentaires

CONCOURS D'ENTRÉE...SEPTEMBRE 2018

Le concours pour la prochaine rentrée scolaire s'effectuera :

Mercredi 11 Avril 2018

Le Rendez-vous sera fixé à 13h30 devant l'entrée du lycée les Bruyères

(rue du Docteur Cornet, 76300 Sotteville-lès-Rouen)

Présences indispensables des PARENTS!

Pour y participer il suffira d'envoyer au lycée le dossier d'inscription, pour le 31 Mars 2018 au plus tard.

AUCUNE CONVOCATION NE SERA ENVOYÉE

Une Réunion d'Information (sur l'organisation, le fonctionnement, les attentes, les objectifs,...) aura lieu le même jour à 14h afin de bien cerner TOUS les enjeux.

 

 

Constitution du Dossier d'Inscription:

  • Fiche d'inscription (à télécharger sur le site du Lycée les Bruyères; rubrique Section Sportive Scolaire Football) correctement remplie!
  • Les photocopies des deux premiers bulletins scolaires (celui du second trimestre pouvant être envoyé ultérieurement, selon la date du conseil de classe): élément déterminant (Résultats - Attitude - Travail).

QUE DEVIENS-TU?

Tu as fait partie de la Section Sportive Scolaire Football du lycée les Bruyères (il y a "quelques" années, sur une période plus ou moins longue,...); n'hésite pas à nous donner des nouvelles (rubrique "Contact"), qu'on sache ce que tu deviens...

     

     

Aucun événement